24 HEURESA LA UNEINTERNATIONAL

Mali : La MINUSMA se retire progressivement, alors que les tensions augmentent dans la région de Kidal

🌍🔥 Mali : La MINUSMA se retire progressivement, alors que les tensions augmentent dans la région de Kidal

La situation au Mali se complique de jour en jour. Tandis que la Mission Multidimensionnelle IntĂ©grĂ©e des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) amorce son retrait des positions de Tessalit et Aguelhok dans la rĂ©gion de Kidal, des affrontements surgissent entre les forces maliennes et les rebelles du “Groupe StratĂ©gique Permanent”.

Selon notre correspondant des Ă©changes de tirs ont Ă©tĂ© enregistrĂ©s mardi autour de la localitĂ© d’AnĂ©fis, rĂ©cemment reprise par l’armĂ©e malienne. Ces tirs, provenant des rangs rebelles, ciblaient des zones contrĂ´lĂ©es par l’armĂ©e, bien qu’on ignore pour le moment s’il y a eu des victimes, notamment parmi les troupes maliennes et leurs alliĂ©s du groupe paramilitaire Wagner.

Le contexte est particulièrement tendu. Alors que chaque matin, depuis trois jours, un avion militaire malien atterrit Ă  Tessalit, transportant troupes maliennes et combattants du groupe Wagner, les rebelles ne cessent de lancer des attaques, bien que sans grand effet pour l’instant.

La MINUSMA, dont le retrait avait Ă©tĂ© prĂ©cĂ©demment entravĂ© par l’absence d’autorisations officielles, a finalement reçu le feu vert pour le rapatriement de son matĂ©riel et de ses troupes. Après avoir fermĂ© quatre de ses bases au centre et au nord du pays, la Mission s’attaque dĂ©sormais Ă  la tâche ardue de se retirer de trois localitĂ©s clĂ©s de la rĂ©gion de Kidal, notamment Aguelhok, Tessalit et Kidal elle-mĂŞme. Bien que le processus de retrait devait initialement s’achever Ă  la mi-novembre, la tension grandissante pourrait pousser la MINUSMA Ă  accĂ©lĂ©rer le rythme et Ă  terminer son retrait d’ici la fin octobre, quitte Ă  dĂ©truire le matĂ©riel non rapatriĂ©.

Le Mali, dĂ©jĂ  fragilisĂ© par des annĂ©es d’instabilitĂ©, se retrouve ainsi Ă  un carrefour critique. Avec le retrait de la MINUSMA, les questions restent nombreuses quant Ă  l’avenir sĂ©curitaire du pays et Ă  la capacitĂ© des forces maliennes Ă  maintenir la paix et la stabilitĂ© sans le soutien de la communautĂ© internationale.

 

Bienvenu đź‘‹
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page