24 HEURESA LA UNESOCIETE

Le Bénin fait son entrée sur le marché international avec des vêtements 100% label Béninois : une avancée remarquable pour l’économie locale

Le Bénin fait un grand pas en avant sur la scène internationale, avec des vêtements 100% label Béninois désormais disponibles dans les rayons de la célèbre marque américaine The Children’s Place. Cette première cargaison de vêtements pour enfants, produits dans les unités de production de la zone industrielle de Glodybe, marque le début d’une nouvelle ère pour l’économie béninoise : celle de la fin du coton exporté à 100% brut.

Avec près de dix mille vêtements pour enfants, notamment des collants et des polos entièrement fabriqués au Bénin, cette première exportation est le fruit de plus de deux années de travail acharné. “C’est la première fois qu’à partir du Bénin nous allons pouvoir exporter massivement de la production textile en direction du reste du monde et surtout en direction d’un marché très rémunérateur qui est le marché des États-Unis d’Amérique”, explique un représentant du secteur.

En tant que premier producteur de coton en Afrique, le Bénin entame un important virage en termes de valorisation de son textile. Positionner ses produits sur l’un des marchés les plus exigeants du monde est une assurance d’une amélioration de la balance commerciale du pays. Le fait d’exporter plutôt que d’importer est une révolution pour l’économie locale, et cela modifie également l’image du Bénin sur la scène internationale.

Les Béninois, pour leur part, expriment leur fierté face à cette avancée : “Vendre le paysage est à travers ses produits, c’est à travers cette matière, c’est à travers ce qu’on fait. Et ça fait rentrer la devise et lorsque la devise est à l’aise, le peuple est à l’aise”, déclare un citoyen.

La production de ces vêtements a nécessité la mise en place de plusieurs unités de production et la formation de plus de 1000 compatriotes au métier du textile. L’objectif de la Cipib Bennet, l’entreprise à l’origine de cette initiative, est de générer une valeur marchande de 11,6 milliards de dollars par an.

Il reste cependant des mesures à prendre pour faciliter la consommation interne de ces produits. Comme le souligne un économiste local : “Il serait pas bien que nous soyons sous le manguier et ne pas alors jouir des fruits de mariée.” Mais une chose est sûre, le Bénin fait un pas de géant vers l’avant, affirmant son identité sur le marché international du textile.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page