24 HEURES

📊 Elaboration du projet de loi de finances 2025 : six  recommandations stratĂ©giques du parlement 📊

Les dĂ©putĂ©s bĂ©ninois ont formulĂ© une sĂ©rie de recommandations destinĂ©es Ă  influencer positivement le projet de loi de finances pour la gestion 2025. Ces recommandations ont Ă©mergĂ© Ă  l’issue du DĂ©bat d’orientation budgĂ©taire qui s’est tenu vendredi 28 juin au Parlement.

Parmi les suggestions principales, les dĂ©putĂ©s ont insistĂ© sur la nĂ©cessitĂ© de rĂ©aliser un Ă©tat des lieux de l’emploi au BĂ©nin. Cette mesure vise Ă  dĂ©finir une politique adĂ©quate d’insertion pour les jeunes diplĂŽmĂ©s, y compris ceux issus des lycĂ©es techniques agricoles.

Les dĂ©putĂ©s ont Ă©galement recommandĂ© d’impliquer les Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans le processus d’acquisition de matĂ©riels et consommables informatiques. Par ailleurs, ils ont proposĂ© la rĂ©alisation d’un audit au niveau de la SociĂ©tĂ© d’infrastructures routiĂšres et de l’amĂ©nagement du territoire (Sirat) afin d’amĂ©liorer l’efficacitĂ© et la transparence.

La crĂ©ation d’un fonds de soutien aux agriculteurs en cas de catastrophe naturelle a Ă©tĂ© mise en avant pour renforcer la rĂ©silience du secteur agricole. De plus, une rĂ©vision des prix de location du mĂštre carrĂ© du parking aĂ©roportuaire, alignĂ©e sur les standards de la sous-rĂ©gion, a Ă©tĂ© suggĂ©rĂ©e pour rĂ©duire le coĂ»t des billets d’avion et amĂ©liorer la compĂ©titivitĂ©.

Les dĂ©putĂ©s ont Ă©galement abordĂ© le bilan des efforts de modernisation du Port autonome de Cotonou, exprimant des inquiĂ©tudes quant au taux de croissance projetĂ© de 6,6 % pour 2025, face aux dĂ©fis rencontrĂ©s par les producteurs locaux. Les fluctuations des prix de l’huile de palme et les mesures pour promouvoir cette filiĂšre ont Ă©galement Ă©tĂ© discutĂ©es.

L’impact de la crise diplomatique entre le BĂ©nin et le Niger sur les activitĂ©s du Port de Cotonou a Ă©tĂ© un autre point clĂ©. Les dĂ©putĂ©s ont aussi explorĂ© les raisons derriĂšre le nombre croissant de BĂ©ninois enregistrant leurs entreprises au Togo et ont demandĂ© des explications sur le blocage des fonctionnaires de l’État au grade A1-11.

Enfin, les mesures pour assurer l’écoulement pĂ©renne de l’ananas bĂ©ninois sur le marchĂ© international ont Ă©tĂ© soulignĂ©es. Les Ă©lus ont appelĂ© Ă  renforcer la veille stratĂ©gique pour faire face aux chocs exogĂšnes avec les pays frontaliers, visant Ă  protĂ©ger l’Ă©conomie nationale contre les perturbations extĂ©rieures.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boßte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page