24 HEURES

🇸🇳🗳️ “DĂ©termination du Pastef au SĂ©nĂ©gal : Confiant en la Victoire, MĂŞme avec un Candidat IncarcĂ©rĂ©”

L’atmosphère politique au SĂ©nĂ©gal s’intensifie Ă  l’approche de l’Ă©lection prĂ©sidentielle prĂ©vue le 25 fĂ©vrier. PAM Souley Diob, premier vice-prĂ©sident du parti Pastef, reste fermement confiant dans la victoire de son parti, malgrĂ© l’absence de deux figures clĂ©s de la politique sĂ©nĂ©galaise, Karim Wade et Ousman Sonko, ce dernier Ă©tant le leader de Pastef. Dans une interview rĂ©cente avec France 24 et Radio France Internationale, Diob a exprimĂ© son opinion sur l’Ă©tat actuel de la dĂ©mocratie sĂ©nĂ©galaise et les dĂ©fis auxquels son parti est confrontĂ©.

Diob a critiquĂ© les procĂ©dures judiciaires et les attaques rĂ©pĂ©tĂ©es contre Sonko, les qualifiant de stratĂ©gies dĂ©libĂ©rĂ©es pour l’empĂŞcher de se prĂ©senter Ă  l’Ă©lection. Il a soulignĂ© que depuis 2014, Pastef et Sonko ont jouĂ© un rĂ´le clĂ© dans la politique sĂ©nĂ©galaise, et leur exclusion de l’Ă©lection actuelle est un coup dur pour la dĂ©mocratie du pays.

Le vice-prĂ©sident a Ă©galement commentĂ© sur la demande d’une enquĂŞte parlementaire concernant des allĂ©gations de corruption de magistrats du Conseil constitutionnel, une initiative qu’il soutient. Diob reste optimiste quant Ă  la libĂ©ration provisoire de Bassirou Diomaye Faye, un autre membre important de Pastef, actuellement en dĂ©tention.

InterrogĂ© sur la stratĂ©gie Ă©lectorale de Pastef en l’absence de Sonko, Diob a insistĂ© sur la force du projet politique du parti, affirmant qu’ils sont prĂŞts Ă  mener une campagne efficace, mĂŞme si leur candidat reste derrière les barreaux. Il a fait rĂ©fĂ©rence Ă  des exemples historiques pour soutenir sa conviction que gagner une Ă©lection depuis une cellule de prison est possible.

Diob a Ă©galement abordĂ© les accusations du PrĂ©sident Macky Sall selon lesquelles Sonko et son entourage auraient des liens avec les milieux islamistes, rejetant ces allĂ©gations comme non prouvĂ©es et faisant partie d’une campagne de diffamation contre Sonko.

Enfin, Diob a parlĂ© de la question de la souverainetĂ© monĂ©taire, soulignant la nĂ©cessitĂ© de reconsidĂ©rer l’utilisation de la monnaie CFA et de promouvoir une monnaie commune au sein de la CEDEAO. Cette position reflète l’engagement de Pastef envers une plus grande indĂ©pendance Ă©conomique et politique pour le SĂ©nĂ©gal.

L’entretien a mis en lumière la dĂ©termination de Pastef Ă  surmonter les obstacles politiques et judiciaires, et leur engagement Ă  poursuivre la lutte pour un changement dĂ©mocratique au SĂ©nĂ©gal.

Bienvenu đź‘‹
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page