24 HEURES

Éthiopie : le pays est officiellement en défaut de paiement

L’Éthiopie est officiellement en défaut de paiement. Le pays d’Afrique de l’Est est devenu le troisième africain à se retrouver dans cette situation en trois ans, après la Zambie et le Ghana.

L’Éthiopie était en incapacité d’honorer un paiement de 33 millions de dollars sur sa seule obligation gouvernementale internationale. La date officielle du paiement était le 11 décembre, mais le pays avait déjà annoncé des difficultés financières liées à la pandémie de COVID-19 et aux répercussions de la guerre civile de deux ans qui a pris fin en 2022.

Le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique rejoint ainsi la liste des pays africains en restructuration de dettes. L’État éthiopien se refuse pour l’instant à tout commentaire. Le pays avait demandé un allègement de sa dette dans le cadre de l’Initiative dirigée par le G20 au début de l’année 2021.

Les conséquences du défaut de paiement

Le défaut de paiement de l’Éthiopie aura des conséquences importantes pour le pays. Il entraînera une baisse de la note de crédit de l’Éthiopie, ce qui rendra plus difficile pour le pays d’emprunter de l’argent sur les marchés financiers. Il pourrait également entraîner des sanctions de la part des institutions financières internationales, telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

Le défaut de paiement aura également un impact sur l’économie éthiopienne. Il pourrait entraîner une augmentation des taux d’intérêt, ce qui réduirait l’investissement et la croissance. Il pourrait également entraîner une baisse de la valeur de la monnaie éthiopienne, ce qui rendrait les importations plus chères.

Les perspectives pour l’Éthiopie

Les perspectives pour l’Éthiopie sont incertaines. Le pays devra négocier avec ses créanciers pour restructurer sa dette. Ces négociations pourraient être longues et difficiles.

Si l’Éthiopie parvient à restructurer sa dette, il faudra qu’elle mette en œuvre des réformes économiques pour restaurer la confiance des investisseurs. Ces réformes devront viser à réduire le déficit budgétaire, à stimuler la croissance économique et à améliorer la gouvernance.

Les leçons à tirer

Le défaut de paiement de l’Éthiopie est un rappel que les pays africains sont vulnérables aux chocs économiques. Les pays africains doivent mettre en place des politiques économiques solides pour se protéger des crises. Ils doivent également renforcer leur coopération régionale pour faire face aux défis communs.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page