24 HEURES

đŸŒđŸ’” BĂ©nin Ratifie l’Accord sur l’ECO : Un Pas Vers l’IntĂ©gration MonĂ©taire et Économique en Afrique de l’Ouest

Sous la direction du prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, Louis GbĂšhounou VLAVONOU, les dĂ©putĂ©s de la 9Ăšme lĂ©gislature du BĂ©nin ont franchi un cap dĂ©cisif dans la consolidation de la coopĂ©ration monĂ©taire et Ă©conomique en Afrique de l’Ouest. Lors de la sĂ©ance plĂ©niĂšre du 23 janvier 2024 au Palais des Gouverneurs Ă  Porto-Novo, ils ont approuvĂ© la ratification de l’accord sur l’ECO, ainsi que d’autres accords clĂ©s sur la cybersĂ©curitĂ© et la cybercriminalitĂ©, signalant une Ă©volution majeure dans la politique Ă©conomique et technologique du pays.

L’adoption unanime de l’accord de coopĂ©ration monĂ©taire, signĂ© Ă  Abidjan le 21 dĂ©cembre 2019, entre les gouvernements des États membres de l’Union MonĂ©taire Ouest Africaine (UMOA) et le gouvernement de la RĂ©publique française, marque une Ă©tape importante dans la modernisation de l’UMOA. Ce nouvel accord, comportant un prĂ©ambule et dix articles rĂ©partis en cinq titres, vise Ă  faciliter l’extension progressive de l’UMOA Ă  d’autres pays de la CommunautĂ© Ă©conomique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Les dĂ©putĂ©s du groupe parlementaire “Les DĂ©mocrates”, sous la houlette de leur prĂ©sident NourĂ©ni AtchadĂ©, ont exprimĂ© un soutien unanime Ă  cette initiative, soulignant l’importance de cette ratification pour l’intĂ©gration rĂ©gionale et la stabilitĂ© monĂ©taire. Parmi les principales dĂ©cisions de l’accord figurent l’arrĂȘt de la centralisation des rĂ©serves de change au TrĂ©sor français, le retrait des reprĂ©sentants français des organes de dĂ©cision de l’UMOA, et la transition de la monnaie FCFA en ECO.

La ratification de cet accord par le BĂ©nin tĂ©moigne de sa volontĂ© de renforcer la coopĂ©ration avec les États de la sous-rĂ©gion et de promouvoir une intĂ©gration Ă©conomique plus profonde. Le nouvel accord prĂ©serve des paramĂštres Ă©conomiques clĂ©s tels que le maintien de la paritĂ© fixe Ă  l’EURO et la garantie de convertibilitĂ© illimitĂ©e de la monnaie par la France, assurant ainsi la stabilitĂ© et la rĂ©silience de la monnaie de l’UMOA.

En conclusion, cette dĂ©cision historique du BĂ©nin ouvre la voie Ă  de nouvelles perspectives Ă©conomiques et financiĂšres pour l’Afrique de l’Ouest, posant les fondations d’une intĂ©gration rĂ©gionale renforcĂ©e et d’une monnaie commune plus forte. Elle reflĂšte l’engagement du BĂ©nin Ă  jouer un rĂŽle actif dans l’architecture monĂ©taire et Ă©conomique de la rĂ©gion, contribuant ainsi au dĂ©veloppement et Ă  la prospĂ©ritĂ© partagĂ©e de l’Afrique de l’Ouest.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boßte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page