24 HEURESA LA UNEINTERNATIONAL

Conflit Israélo-Palestinien : L’Afrique Appelle à la Désescalade et au Retour aux Négociations

Conflit Israélo-Palestinien : L’Afrique Appelle à la Désescalade et au Retour aux Négociations

🌍🕊️ Conflit Israélo-Palestinien : L’Afrique Appelle à la Désescalade et au Retour aux Négociations


Depuis le déclenchement de l’offensive du Hamas contre Israël et la riposte israélienne, les nations du monde entier se sont manifestées avec inquiétude et préoccupation. Parmi elles, les capitales africaines ont haussé le ton, appelant à l’arrêt immédiat des violences et à un retour urgent aux négociations.

L’Égypte, médiateur historique du conflit israélo-palestinien et premier pays arabe à avoir normalisé ses relations avec Israël, a appelé les deux parties à faire preuve de la plus grande retenue. Cet appel à la désescalade est un refrain commun dans de nombreuses déclarations à travers le continent.

Le Maroc, pays qui a exprimé de profondes préoccupations, a condamné sans ambages les attaques contre les civils, quelles qu’elles soient. Cet appel intervient trois ans après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, une décision qui n’a pas été du goût d’une partie de la population propalestinienne du royaume. En réponse à la situation actuelle, Rabat a également réclamé une réunion d’urgence de la Ligue arabe.

D’autres pays, dont le Kenya et le Togo, ont fermement condamné l’attaque du Hamas, alors que l’Algérie et la Tunisie ont clairement manifesté leur soutien aux Palestiniens. Le message de la Tunisie a été particulièrement poignant, exhortant les « consciences vivantes du monde » à se ranger du côté du peuple palestinien et à se souvenir des massacres perpétrés en Palestine.

L’Union africaine (UA), dans sa déclaration, a exprimé une « profonde préoccupation », soulignant le déni des droits fondamentaux du peuple palestinien comme étant la principale cause du conflit israélo-palestinien. De son côté, l’Afrique du Sud, à travers l’ANC, le parti au pouvoir fondé par Nelson Mandela, a clairement montré son soutien aux Palestiniens.

L’évolution de la situation reste à surveiller, mais une chose est claire : l’Afrique veut voir un retour au calme et à la table des négociations. Seul le temps dira si ces appels auront un impact significatif sur le terrain.

 

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page