24 HEURES

🕵️‍♂️🇧🇯 Un Commissaire de Police Accusé de Vol de Pagne en Détention Préventive 📜

Un fonctionnaire de police en uniforme, commissaire de Kompa dans la commune de Karimama, département de l’Alibori, se retrouve en détention préventive après avoir été impliqué dans une affaire de vol de pagnes. Accusé d’abus de fonction, il a été écouté par le procureur de la République près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) et par le juge des libertés et de la détention.

Les Faits de l’Affaire

L’affaire, qui remonte au 15 avril 2024, implique le commissaire et trois de ses collaborateurs. Le commissaire aurait pris de l’argent chez un jeune homme et une dame, tous deux arrêtés pour vol de pagnes et conduits au commissariat de police. Lors des auditions, l’un des mis en cause a affirmé que son patron avait perçu de l’argent chez les suspects.

Procédures et Conséquences

Suite à cette révélation, le commissaire et l’un de ses collaborateurs ont été placés sous mandat de dépôt, tandis que les autres agents de police impliqués dans l’affaire ont été libérés. Cette situation met en lumière les défis auxquels sont confrontées les forces de l’ordre en matière de probité et de respect de la loi.

Réactions et Implications

Cette affaire soulève des questions sur l’intégrité des forces de l’ordre au Bénin. Les citoyens et les observateurs appellent à une enquête approfondie pour assurer la transparence et la justice. La détention du commissaire de Kompa est perçue comme une mesure nécessaire pour restaurer la confiance du public envers la police.

La justice doit suivre son cours pour clarifier les responsabilités et rétablir l’ordre. Cette affaire rappelle l’importance de l’intégrité et de la transparence au sein des forces de l’ordre, essentielles pour maintenir la confiance du public et assurer le respect des lois.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page