24 HEURES

Nigeria : près de 160 morts dans des attaques de bandits dans l’État du Plateau  

Au moins 160 personnes ont été tuées et plus de 300 blessées dans des attaques menées par des groupes armés dans plusieurs villages de l’État du Plateau, au Nigeria, entre samedi soir et lundi.

Les attaques ont touché au moins 20 villages dans les zones de Riyom, Barkin Ladi et Jos South. Les groupes armés, dont les membres sont localement qualifiés de bandits, ont attaqué des maisons, des magasins et des églises.

Les victimes et les survivants

Les victimes des attaques sont principalement des civils, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées. Les survivants ont fui leurs maisons pour se réfugier dans des camps de fortune.

Les raisons des attaques

Les raisons des attaques ne sont pas encore claires. Cependant, les autorités locales ont indiqué que les attaques pourraient être liées à des tensions ethniques et religieuses dans la région. L’État du Plateau est un État multiethnique et multireligieux. Les tensions entre les différentes communautés sont fréquentes.

La réaction du gouvernement

Le gouvernement nigérian a condamné les attaques et a promis de traduire les responsables en justice. Les forces de sécurité ont été déployées dans la région pour tenter de sécuriser la zone.

La situation dans la région

La région du Plateau est en proie à des violences depuis plusieurs années. En 2022, plus de 1 000 personnes ont été tuées dans des attaques similaires. Le gouvernement nigérian a pris des mesures pour lutter contre la violence, mais les attaques continuent.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page