24 HEURES

đŸŒđŸ€ Le 37e Sommet de l’Union Africaine Ă  Addis-Abeba  🌐

Le 37e sommet de l’Union africaine, qui s’est ouvert Ă  Addis-Abeba, marque un tournant dĂ©cisif dans la quĂȘte de solidaritĂ© et de prospĂ©ritĂ© sur le continent africain. Dans une atmosphĂšre empreinte de gravitĂ©, le prĂ©sident de la Commission, Moussa Faki, a inaugurĂ© cette session en posant une interrogation sombre mais nĂ©cessaire sur la rĂ©silience des fondations de l’institution face aux dĂ©fis prĂ©sents et futurs.

La premiĂšre journĂ©e du sommet a Ă©tĂ© caractĂ©risĂ©e par un constat plutĂŽt pessimiste, mettant en lumiĂšre les multiples dĂ©fis auxquels l’Union est confrontĂ©e, notamment la lenteur des rĂ©formes institutionnelles, les crises politiques et Ă©conomiques, ainsi que les interrogations sur la crĂ©dibilitĂ© et l’efficacitĂ© de l’Union Ă  mettre en Ɠuvre ses dĂ©cisions.

Un point saillant abordĂ© fut la situation prĂ©occupante des CommunautĂ©s Économiques RĂ©gionales, avec une attention particuliĂšre sur la CEDEAO, qui a rĂ©cemment vu le retrait de trois de ses membres. Cette situation incite Ă  une rĂ©flexion profonde sur la nĂ©cessitĂ© d’accĂ©lĂ©rer la rĂ©forme des organes institutionnels de l’Union pour mieux faire face aux bouleversements gĂ©opolitiques et Ă©conomiques.

La question du financement du budget de l’Union africaine a Ă©galement Ă©tĂ© mise en exergue, rĂ©vĂ©lant une dĂ©pendance alarmante aux financements extĂ©rieurs, avec seulement 9% du budget de 2023 financĂ© par les membres de l’Union. Cette rĂ©alitĂ© pose la question de l’autonomie financiĂšre et de la viabilitĂ© Ă  long terme de l’organisation.

Les discussions ont Ă©galement portĂ© sur des sujets clĂ©s tels que la mise en Ɠuvre du projet de zone de libre Ă©change Ă©conomique continental, essentiel pour stimuler le commerce et le dĂ©veloppement Ă©conomique sur le continent. L’adhĂ©sion rĂ©cente de l’Union africaine au G20 ouvre des perspectives nouvelles pour une reprĂ©sentation et une influence accrues sur la scĂšne mondiale. En outre, le thĂšme de l’Ă©ducation a Ă©tĂ© choisi comme prioritĂ© pour l’annĂ©e, soulignant l’importance de renforcer les capacitĂ©s et de promouvoir le savoir comme moteur de dĂ©veloppement.

La session se conclura par l’Ă©lection des membres de la commission, un Ă©vĂ©nement attentivement suivi, car il dĂ©terminera en grande partie la direction et l’efficacitĂ© des initiatives futures de l’Union africaine.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boßte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page