24 HEURES

đŸ›ïžđŸ“œÂ  9Ăšme LĂ©gislature au BĂ©nin : Un Agenda ChargĂ© pour les DĂ©putĂ©s

La 9Ăšme lĂ©gislature de l’AssemblĂ©e nationale du BĂ©nin s’apprĂȘte Ă  entamer son parcours lĂ©gislatif dans un contexte des plus dynamiques. ConvoquĂ©s par le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e, Louis Vlavanou, les dĂ©putĂ©s se rĂ©uniront le jeudi 11 janvier 2024 pour une sĂ©ance plĂ©niĂšre cruciale. Au programme de cette premiĂšre session : l’examen approfondi de huit projets de loi majeurs, reflĂ©tant les ambitions et les dĂ©fis du BĂ©nin sur la scĂšne nationale et internationale.

Parmi les dossiers clĂ©s figure le projet de loi visant Ă  ratifier l’accord de coopĂ©ration du 21 dĂ©cembre 2019 entre les États membres de l’Union monĂ©taire ouest-africaine et la RĂ©publique française. Ce projet souligne l’engagement continu du BĂ©nin dans la coopĂ©ration rĂ©gionale et le renforcement des liens avec les partenaires internationaux.

Les dĂ©putĂ©s examineront Ă©galement la modification de la loi sur le rĂ©gime juridique et fiscal du projet du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest. Cette initiative est cruciale pour le dĂ©veloppement Ă©nergĂ©tique du BĂ©nin et de la rĂ©gion, promettant de stimuler la croissance Ă©conomique et de renforcer l’intĂ©gration rĂ©gionale.

Un autre point d’attention sera le projet de loi portant autorisation de ratification des statuts du Fonds Africa 50, une initiative du Groupe de la Banque africaine de dĂ©veloppement. Ce fonds joue un rĂŽle clĂ© dans le financement des infrastructures en Afrique, positionnant le BĂ©nin comme un acteur actif dans le dĂ©veloppement continental.

La sĂ©ance abordera aussi l’Accord Ă©tablissant l’Alliance Smart Africa, tĂ©moignant de l’engagement du BĂ©nin Ă  promouvoir les technologies numĂ©riques comme leviers de dĂ©veloppement. De plus, une loi-cadre sur la planification du dĂ©veloppement et l’Ă©valuation des politiques publiques sera discutĂ©e, marquant une Ă©tape importante dans la gouvernance et la gestion des ressources du pays.

En matiĂšre de sĂ©curitĂ© numĂ©rique, les dĂ©putĂ©s se pencheront sur la convention de l’Union africaine sur la cybersĂ©curitĂ©, ainsi que sur l’adhĂ©sion Ă  la convention sur la cybercriminalitĂ© de Budapest et son protocole additionnel. Ces mesures illustrent la prise de conscience croissante du BĂ©nin quant aux enjeux de la sĂ©curitĂ© numĂ©rique sur le plan international.

Enfin, un projet de loi uniforme sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sera examinĂ©. Cette initiative est cruciale dans le contexte global actuel, oĂč la sĂ©curitĂ© et la stabilitĂ© sont des prĂ©occupations majeures.

Cette premiĂšre session plĂ©niĂšre de la 9Ăšme lĂ©gislature s’annonce donc comme un jalon important dans l’histoire politique du BĂ©nin, dĂ©montrant l’engagement des lĂ©gislateurs Ă  aborder des questions clĂ©s pour l’avenir du pays et de la rĂ©gion.

Bienvenu 👋
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boßte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page