24 HEURES

đźš— Projet d’Autoroute Abidjan – Lagos : Vers une Circulation Sans Frontières 🌍

La CEDEAO a franchi une Ă©tape cruciale avec la finalisation de l’examen technique du rapport intĂ©rimaire sur la facilitation du commerce et des transports dans le cadre du projet ambitieux d’autoroute Abidjan-Lagos. Ce projet vise Ă  transformer la connectivitĂ© entre la CĂ´te d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le BĂ©nin et le Nigeria en Ă©liminant les arrĂŞts et contrĂ´les aux frontières.

Un Cadre Douanier Unique pour une Circulation Fluide

La nouvelle autoroute, une voie Ă  six bandes reliant Abidjan Ă  Lagos, promet de rĂ©volutionner le transport rĂ©gional. Elle sera exploitĂ©e sous un rĂ©gime douanier unique, permettant aux voyageurs et commerçants de traverser les frontières sans interruption. De plus, le système d’assurance automatisĂ© “Carte brune CEDEAO” assurera une couverture transfrontalière pour les vĂ©hicules, renforçant ainsi la sĂ©curitĂ© des biens et des personnes.

Un Projet de Développement Économique et Social

PrĂ©sidĂ© par Ing. Ibi Terna, Directeur de l’amĂ©nagement des autoroutes du NigĂ©ria, l’atelier de trois jours a rĂ©uni des reprĂ©sentants des secteurs routiers, de l’immigration, des douanes, du commerce, ainsi que des partenaires internationaux. L’objectif est de crĂ©er un cadre facilitant la libre circulation des biens, des services, des personnes et des transports le long de l’autoroute.

  1. Chris Appiah, Directeur intĂ©rimaire des transports de la CEDEAO, a soulignĂ© que ce projet est bien plus qu’une simple infrastructure routière. “L’autoroute du corridor facilitera non seulement les transports, mais contribuera aussi Ă  dynamiser les secteurs de la fabrication, de l’industrialisation, du tourisme et de l’agriculture,” a-t-il dĂ©clarĂ©. Cette vision est soutenue par un engagement collectif des cinq pays du corridor et d’organismes comme la Banque africaine de dĂ©veloppement (BAD) et l’Union europĂ©enne.

Des Initiatives pour une Libre Circulation Optimisée

  1. Albert Siaw-Boateng, Directeur de la libre circulation des personnes et des migrations pour la CEDEAO, a prĂ©sentĂ© des initiatives complĂ©mentaires telles que le programme “passager inter-États” et le projet “ECOVISA”. Ces programmes permettront aux voyageurs prĂ©-dĂ©douanĂ©s de parcourir le corridor sans escale et aux visiteurs de l’extĂ©rieur de la rĂ©gion de voyager librement entre les États membres.

Assurance et Sécurité : Une Priorité

Le Directeur exĂ©cutif de la CEDEAO Brown Card, M. Kwasi Winfred Dodzih, a mis en avant l’importance de la carte Brown, un système harmonisĂ© d’assurance automobile. “La carte Brown est essentielle pour protĂ©ger les vies et les biens le long de l’autoroute Abidjan-Lagos,” a-t-il affirmĂ©. Ce système d’assurance rĂ©duira les risques et renforcera la confiance des usagers.

Un Projet Soutenu par des Partenaires de DĂ©veloppement

Les Ă©tudes techniques du projet, financĂ©es par la BAD avec des contributions de l’Union europĂ©enne et de la Commission de la CEDEAO, sont essentielles pour garantir la viabilitĂ© et l’efficacitĂ© de l’autoroute. Chaque pays du corridor a Ă©galement investi 1,4 million de dollars dans les Ă©tudes et la prĂ©paration du projet.

Ce projet d’autoroute Abidjan-Lagos, une fois achevĂ©, symbolisera un nouveau chapitre de coopĂ©ration rĂ©gionale et de dĂ©veloppement Ă©conomique en Afrique de l’Ouest. La vision de la CEDEAO de transformer le corridor en un moteur de croissance Ă©conomique et de faciliter la libre circulation des personnes et des biens est en bonne voie de rĂ©alisation.

Bienvenu đź‘‹
C'est bien de s'informer

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Vos données sont sécurisées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page